mok.maiyou

Bienvenue sur mon site

  • Accueil
  • > Proverbes chinois et pensées chinoises
Proverbes chinois et pensées chinoises

Proverbes chinois et pensées chinoises

 Proverbes chinois et pensées chinoises

  • A Canton, on mange tout ce qu’il y a sur terre sauf les avions et tout ce qu’il y a dans les mers à l’exception des bateaux
  • A ceux que l’on aime, on ne doit pas épargner le dur labeur. A ceux que l’on estime, on ne doit pas épargner les critiques. (Confucius : philosophe chinois)
  • A chaque coffre sa clé, on les ouvrira tous.
  • A femme hargneuse, mari brutal.
  • Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent envers vous.(Confucius : philosophe chinois)
  • Agneau en peau de tigre, craint encore le loup.
  • Apercevoir le mandarin , c’est déjà trois dixièmes d’une catastrophe.
  • Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu. (Confucius : philosophe chinois – dans, Entretiens)
  • Après la mort, ne pas être oublié, c’est la longévité. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Après une faute, ne pas se corriger, c’est la vraie faute. (Confucius : philosophe chinois)
  • Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.
  • Au sommet de la montagne où que l’on tourne sa tête la vue est la même.
  • Autrefois, on s’instruisait pour soi-même. Aujourd’hui, c’est pour en imposer aux autres. (Confucius : philosophe chinois)
  • Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie
  • Avec un pas en arrière, on gagne le ciel et la mer
  • Bride de cheval ne va pas à un âne.
  • Celui dont la pensée ne va pas loin verra ses ennuis de près. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui arrache des vices doit s’appliquer à détruire les racines. (Chou King – philosophe chinois)
  • Celui qui comprend son devoir et ne le remplit pas est un lâche. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui confesse son ignorance la montre une fois ; celui qui essaye de la cacher la montre plusieurs fois. (proverbe japonais)
  • Celui qui est respectueux sans mesure est fatigant. Celui qui est franc sans mesure est insolent. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui est sévère envers lui-même et indulgent envers les autres évite les mécontentements. (Confucius : philosophe chinois – dans, Entretiens du Maître avec ses disciples)
  • Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d’eux.
  • Celui qui parle trop agira difficilement. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui parle trop et raffine sur tout ne connaîtra jamais la paix. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Celui qui pense à être humain ne commet pas de fautes. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui plante des vertus doit s’appliquer à les arroser. (Chou King – philosophe chinois)
  • Celui qui pose une question risque cinq minutes d’avoir l’air bête, celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie
  • Celui qui ne craint pas de promettre de grandes choses à de la peine à les exécuter. (Confucius : philosophe chinois – dans, Entretiens du Maître avec ses disciples)
  • Celui qui ne sait pas manger correctement n’est pas capable de vivre
  • Celui qui recherche la vengeance devrait se souvenir de creuser deux tombes
  • Celui qui sait obéir saura ensuite commander. (Confucius : philosophe chinois)
  • Celui qui sait qu’il ne sait pas, éduque le. Celui qui sait qu’il sait, écoute le. Celui qui ne sait pas qu’il sait, éveille le. Celui qui ne sait pas qu’il ne sait pas, fuis le.
  • Celui qui sait s’arrêter ne périclite jamais
  • Celui qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit.
  • Ce ne sont pas les mauvaises herbes qui étouffent le bon grain, c’est la négligence du cultivateur.
  • Ce n’est pas le vin qui enivre l’homme, c’est celui qui s’enivre.
  • Ce ne sont pas les cages qui chantent, ce sont les oiseaux
  • Ce ne sont pas les puces des chiens qui font miauler les chats.
  • Ce n’est pas faute de voir loin que l’on tombe.
  • Ce n’est pas le but de la promenade qui est important mais les petits pas qui y mènent.
  • Ce n’est pas le puits qui est trop profond ; mais c’est la corde qui est trop courte.
  • Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts.
  • Ce qui était vrai hier, l’est encore aujourd’hui : mais ce qui est bien aujourd’hui, pourra ne pas l’être demain.
  • C’est dans l’adversité que l’on découvre ses amis.
  • C’est dormir toute la vie que de croire à ses rêves.
  • C’est facile d’attraper un bébé tigre Il suffit d’entrer dans l’antre du tigre.
  • C’est lorsqu’on est environné de tous les dangers qu’il n’en faut redouter aucun. (Sun Tzu)
  • C’est s’aimer bien peu que de haïr quelqu’un ; mais c’est haïr tout le monde , que de n’aimer que soi.
  • C’est se rendre le complice d’une impertinence, que d’en rire.
  • C’est souvent celui qui ose qui lècheBenoit.
  • C’est un tort égal de pécher par excès ou par défaut. (Confucius : philosophe chinois)
  • C’est véritablement s’enrichir, que de s’ôter ses besoins.
  • Cet univers, symbole de l’infiniment grand, n’est autre que l’expression du neant.
  • Ceux qui font des phrases ne sont pas des honnêtes gens. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Ceux qui ne demandent rien ont tout. (Lao-Tseu)
  • Ceux qui s’avancent trop précipitamment reculeront encore plus vite
  • Ceux qui sont honnêtes ne font pas de phrases. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Chaque goutte de sueur qui coulera en tant de paix sera une goutte de sang en moins en tant de guerre
  • Chaumière où l’on rit, vaut mieux que palais où l’on pleure.
  • Chien au chenil aboie à ses puces, chien qui chasse ne les sent pas.
  • Chien qui relève la queue, méprise son ennemi, tigre qui la baisse va le dévorer.
  • Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.
  • Coeur gâté, bouche puante.(Confucius : philosophe chinois)
  • Comme un petit sac peut contenir un grand chapeau, comme une corde trop courte n’atteint pas le fond du puit, toute chose porte en elle sa propre limite (Zhuang Zi)
  • Comprendre la volonté du Ciel conduit à la sagesse. (Confucius : philosophe chinois)
  • Connaître les autres, c’est la sagesse. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
  • Dans la colère, le sage pense à ses suites. (Confucius : philosophe chinois)
  • Dans la discution ne jaillit pas la lumière ; dans l’abstrait, le sage se tient en repos et ne disserte pas : dans le concret il considère mais ne juge pas. (Tchouang Tseu – philosophe chinois)
  • Dans la guerre moderne, le vainqueur est celui qui consent à jeter l’argent par les fenêtres. (Lao She)
  • Dans la vérité on aperçoit souvent le désespoir.
  • Dans la vie, il faut être simple, rester naturel, avoir peu d’affections particulières et peu de désirs. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Dans le mot fonctionnaire il y a deux bouches.
  • Dans les funérailles, mieux vaut douleur qu’ostentation. (Confucius : philosophe chinois)
  • De nature, les hommes sont assez semblables. (Confucius : philosophe chinois)
  • Des habitudes viennent les différences. (Confucius : philosophe chinois)
  • Dès qu’il s’agit d’argent ou de compte, finissez tout ou vous ne finirez rien.
  • Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux. (Confucius : philosophe chinois – dans, Entretiens)
  • Entre hommes polis et sincéres, il n’y a pas de classes. (Confucius : philosophe chinois)
  • Etre homme est facile, être un homme est difficile
  • Etre humain, c’est aimer les hommes. Etre sage, c’est les connaître. (Confucius : philosophe chinois)
  • Etre sincère avec ceux qui sont sincères et avec ceux qui ne le sont pas, c’est la sincérité efficace. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Etudier sans réfléchir ne sert à rien. (Confucius : philosophe chinois)
  • Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette. (Confucius : philosophe chinois)
  • Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés. (Confucius : philosophe chinois)
  • Face à un outrage, un petit se cabre en dégainant son épée
  • Faire le bien sans chercher de récompense, fuir le mal sans avoir la crainte du châtiment : homme rare sous le ciel. (Confucius : philosophe chinois)
  • Faites en sorte que les vaincus puissent se féliciter de vous avoir pour vainqueur. (Lao Tseu – philosophe chinois)
  • Fleuve paisible, rives fleuries.
  • Frappe ta tête contre une cruche. Si tu obtiens un son creux, n’en déduis pas que c’est forcément la cruche qui est vide
  • Gagner un procés, c’est acquérir une poule en perdant une vache.
  • Il en est de la cour comme de la mer : le vent qu’il fait y décide de tout.
  • Il en est des lois comme des digues, la brèche d’un seul endroit y rend tout le reste presque inutile.
  • Il en est des poètes, des peintres et des musiciens, comme des champignons : pour un bon, dix mille mauvais.
  • Il en est du génie, du talent et de la science comme de la vertu : plus ils attirent les regards, plus ils menacent ruine.
  • Il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère.
  • Il est plus facile de devenir ami au hasard d’une rencontre que de le rester dans la vie.
  • Il est plus facile de se défendre du chagrin dans la pauvreté que de l’orgueil dans l’opulence. (Confucius : philosophe chinois)
  • Il est rare de trouver un homme qui se livre trois ans à l’étude, sans avoir en vue un salaire. (Confucius : philosophe chinois – dans, Entretiens du Maître avec ses disciples)
  • Il faut croire ses domestiques, et ne pas les écouter.
  • Il faut d’abord faire ce qui nous coûte, ensuite ce qui nous plaît. C’est la vertu d’humanité. (Confucius : philosophe chinois)
  • Il faut être bien sage ou bien borné, pour ne rien changer à ses pensées.
  • Il faut faire vite ce qui ne presse pas, pour pouvoir faire lentement ce qui presse.
  • Il faut prendre conseil même des chemineaux et des glaneuses. (Che King (Shijing) – philosophe chinois )
  • Il faut tordre le cou du poulet pour faire peur aux singes
  • Il faut toujours laisser la cage ouverte pour le retour de l’oiseau
  • Il ne faut pas attendre la soif pour tirer l’eau du puits.
  • Il n’est de métal si dur que le feu n’amollisse, ni affaire si mauvaise que l’argent n’accomode.
  • Il n’est si bon miroir que plus belle que soi.
  • Il n’y a de tache qu’en un endroit, et tout l’habit est gâté.
  • Il n’y a pas d’économie à se coucher de bonne heure pour épargner la chandelle, s’il en résulte des jumeaux
  • Il n’y a point de soleil pour les aveugles, ni de tonnerre pour les sourds, s’ils ne veulent pas croire les autres.
  • Il n’y a point de rose de cent jours.
  • Il n’y a que les fous et les Européens qui voyagent !
  • Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses (Confucius : philosophe chinois)
  • Il s’agit qu’un chien aboie après quelque chose pour que tous les autres chiens en fassent autant.
  • Il s’attache toujours un peu de parfum à la main qui vous donne des roses
  • Il suffit qu’un homme avisé entende une chose pour en apprendre dix (tradition populaire chinoise)
  • Il y a des choses que l’on ne peut savoir, faire ou expliquer. Savoir s’arrêter devant l’incompréhensible est la suprême sagesse. (Tchouang Tseu – philosophe chinois)
  • Il y a un autre monde, mais il est dans celui-ci
  • Imposer sa volonté aux autre c’est force. Se l’imposer à soi-même, c’est force supérieure. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions. (Confucius : philosophe chinois)
  • J’entends et j’oublie, Je vois et je me souviens, Je fais et je comprends. (Confucius : philosophe chinois)
  • Jugez des autres par vous-même et agissez envers eux comme vous voudriez que l’on agît envers vous-même.
  • La beauté est come le clair de lune : un bol de lait qui innonde tout le paysage (d’après un poême de Li Po)
  • La boue cache un rubis, mais ne le tache pas.
  • La bougie ne perd rien de sa lumière en la communiquant à une autre bougie. (proverbe japonais)
  • L’absence de désir, c’est la paix. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal. (Confucius : philosophe chinois)
  • La femme infidèle a des remords, la femme fidèle a des regrets.
  • La grandeur vient de l’abaissement. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La gravité n’est que l’écorce de la sagesse, mais elle la conserve.
  • La grenouille dans un puits ne sait rien de la haute mer (proverbe Japonais)
  • La honte n’est pas d’être inférieur à l’adversaire c’est d’être inférieur à soi-même (Maxime mandchoue)
  • Laissez au peuple toute les ignorances qui ne le trompent pas.
  • La joie est en tout, il faut savoir l’extraire (attribué à Confucius, Philosophe chinois)
  • La lance la plus émoussée, est celle dont la poignée est rompue.
  • La langue bute toujours sur la dent qui fait mal.
  • Le médecin guérit des maladies mais non de la mort ; Il est comme le toit : qui garantit de la pluie et non du tonnerre.
  • La mémoire peut contrefaire l’esprit, mais non le suppléer : mille souvenirs ne donnent pas une pensée.
  • La mère la plus heureuse en fille, est celle qui n’a que des garçons.
  • La neige ne brise jamais les branches du saule (proverbe japonais)
  • La nourriture excessive et les actions superflues dégradent les êtres. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La nuit paraît courte dans le plaisir, les veilles semblent longues dans la solitude.
  • La plus courte vie a des siècles de douleur.
  • La plus grande faute est de ne pas savoir se contenter (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte.
  • La poule ne doit pas chanter à l’aurore. Son chant matinal annonce la ruine de la famille. (Chou King – philosophe chinois)
  • La porte la mieux fermée, est celle que l’on peut laisser ouverte.
  • La pratique de la vertu repose le coeur et le rend chaque jour meilleur. L’hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot. (Chou King – philosophe chinois)
  • La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie. (Lao-Tseu)
  • La rose n’a d’épines que pour qui veut la cueillir.
  • La science est toujours utile, on ne perd pas le temps employé à l’acquérir.
  • La singularité n’est un mérite que pour ceux qui n’en on pas un autre.
  • La solitude est une prison. (Lao She)
  • La tradition est la richesse la plus précieuse d’un peuple
  • La vertu est légère comme un poil, mais rares sont ceux qui peuvent la soulever. (Che King (Shijing) – philosophe chinois )
  • La vertu suprême ignore la vertu. c’est pourquoi elle est la vertu. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La vie la plus heureuse finit avant la mort.
  • La voie de la raison n’est pas claire. Les sages la dépassent, les vicieux ne l’atteignent même pas. (Confucius : philosophe chinois)
  • La voie du Ciel c’est : Vaincre sans lutter, convaincre sans parler, faire venir sans appeler, réaliser dans la sérénité. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La Voie du Ciel, c’est diminuer l’excédent pour augmenter l’insuffisant. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • La Voie des Hommes est différente : Ils enlèvent à ceux qui n’ont pas pour donner à ceux qui ont tout. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • L’eau renversée est difficile à rattraper.
  • Le boeuf est lent, mais la terre est patiente.
  • Le boeuf mange la paille, et la souris le blé.
  • Le bonheur va vers ceux qui savent rire (sagesse chinoise)
  • Le cerisier qui fleurit en hiver est un imbécile.
  • L’échec est le fondement de la réussite. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le ciel àtrois trésors. le soleil, la lune et les étoiles
  • Le Ciel seul est grand. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le Ciel voit et entend tout. Un sage souverain l’imite. (Chou King – philosophe chinois)
  • Le courage de la goutte d’eau, c’est qu’elle ose tomber dans le désert. (Lao She)
  • Le devoir est plus léger qu’une plume et plus lourd qu’une montagne. (proverbe japonais)
  • Le fonctionnaire doit penser d’abord à son service, ensuite à ses appointements. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le fruit mûr tombe de lui même.
  • Le gouvernement doit être doux, et les ordres sévères.
  • Le grave est la racine du léger
  • Le joueur de flûte sculpte son soufle avec la main (Chui Shou)
  • Le malheur n’entre guère que par la porte qu’on lui a ouverte.
  • Le mariage est comme une place assiégée : ceux qui sont dehors veulent y entrer, et ceux qui sont dedans veulent en sortir.
  • Le matin pluie et boue, le soir vent et poussière,demain chaud, voilà comme on voyage, même sans sortir de chez soi.
  • Le mérite de ceux qui louent, fait le prix des louanges.
  • Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi.
  • L’encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire.
  • Le passé a plus de parfum qu’un bosquet de lilas en fleurs.
  • Le pauvre devine ce que donne la richesse, le riche ne sait pas ce que signifie la pauvreté
  • Le père sème, le fils récolte.
  • Le pied de la lampe est le moins éclairé.
  • Le plus beau lendemain ne nous rend pas la veille.
  • Le plus grand arbre est né d’une graîne menue ; une tour de neuf étages est partie d’une poignée de terre. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre sans bataille.
  • Le plus grand malheur est de vouloir toujours acquérir. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le plus grand péché est de céder à ses convoitises. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le plus gros brin de chanvre, ne saurait faire un cable.
  • Le poisson pourrit par la tête
  • Le pouvoir est patience ; avec du temps et de la patience, la feuille du mûrier devient soie
  • Le pur esprit monte dans les airs comme une flèche et devient victorieux. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage attend tout de lui-même. Le vulgaire attend tout des autres. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage est ferme, il n’est pas obstiné. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage est méthodique mais pas tranchant, intègre mais pas blessant, droit mais pas absolu, lumineux mais pas éblouissant. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le sage n’accable pas les autres de sa supériorité. Il ne les humilie pas de leur impuissance. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage ne s’afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas. Il s’afflige de ne pas connaître les hommes. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage ne se montre pas, il brille. Il ne s’impose pas, on le remarque. Il ne se vante pas, on lui trouve des mérites. Il ne se pousse pas, il progresse. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le sage n’est pas un outil : il n’est pas fait pour un seul usage (Lun Yu)
  • Le sage respecte tout. Avant tout, il se respecte lui-même. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage, sans jamais faire de grandes actions, accomplit de grandes choses. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le sage s’applique à être lent dans ses paroles et diligent dans ses actes. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l’insensé le demande aux autres. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage s’instruit sans étudier, en observant les fautes des autres. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Le sage voit l’ensemble, non le détail. Le vulgaire compare et ne généralise pas. (Confucius : philosophe chinois)
  • Le sage voit son devoir. Le vulgaire voit son intérêt. (Confucius : philosophe chinois)
  • Les âmes peuvent être plus nobles que le sang ; témoin l’esclave qui disait : « J’étoufferais mon fils sur le champ, si je soupçonnais qu’il dût ressembler à mon maître un instant. »
  • Les audacieux vont à leur perte. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Les belles paroles ne sont pas sincéres. (Lao Tseu- philosophe chinois)
  • Les bonnes actions ne sont pas ébruitées, les mauvaises, font le tour du monde. (Lao She)
  • Les bonnes marchandises se passent de publicité.
  • Les dieux et les fées se trompent aussi.
  • Les échos de la musique s’enroulent autour des piliers (Se dit quand on est sous le charme d’un artiste ou d’un orateur.) (Lie Zi)


Laisser un commentaire

UN PEU DE TOUT |
la jolie bulle de zaza |
LE BLOG DE GAETAN ....SUITE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous deux et Notre mariage ...
| Titouan
| @mis (es) de l'ITA de ...