mok.maiyou

Bienvenue sur mon site

Le respect des parents

Le respect des parents.

http://maiyou2.unblog.fr/le-cerveau-des-ados-decrypte/

 
attention.gif   danger.jpg  respectlogo.jpg   

Le respect des parents pixel

 Question: Que dit l’Islam sur le respect des parents ?
 

Réponse: Pour répondre à votre question, je vais faire une synthèse de ce que Moufi Cha’fi r.a. écrit dans son célèbre commentaire du Qour’aane (”Ma’arifoul Qour’aane”) à ce sujet:

Le respect des parents est une notion fondamentale en Islam. C’est sur cette notion que repose la stabilité de la société entière. Un des principaux versets du Qour’aane qui fait allusion au type de relation qui doit unir les enfants aux parents au sein de la cellule familiale est la suivante:

“et ton Seigneur a décrété : “n’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : “Fi ! ” et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses, et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité; et dis : “Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit”.

(Versets 23/ 24- Sourate 17)gfhjty.bmp education20enfant20respect.jpg grimas.jpg

Imâm Qourtoubi r.a en commentant ces versets écrit que, dans ce passage, Allah a rendu obligatoire la bonne conduite, le respect et la douceur à l’égard des parents, au même titre que l’est Son adoration. C’est ce qui ressort de la liaison faite entre ces deux devoirs. Dans un autre verset du Qour’aane, Il a lié l’obligation de se monter reconnaissant envers Lui à celui de se montrer reconnaissant envers les parents. Il dit:

“Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents” (Sourate 31 – Verset 14)

Ces deux passages montrent qu’après l’adoration de Dieu, l’obéissance aux parents est le devoir le plus important de l’homme. Cela est confirmé par un Hadith du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), qui dit en ce sens qu’une personne demanda à l’Envoyé d’Allah (sallallâhou alayhi wa sallam) : “Quelle est l’acte le plus apprécié par Allah ?” Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) répondit: “D’accomplir la prière à son heure.” La personne demanda encore: “Et ensuite, quelle est l’acte le plus apprécié ?”. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit: “Le bon comportement envers les parents.”

99bf8a78a37711dcbedc01e4fb45b34a.jpg 4251.jpg 3334g.gif

Avant de continuer avec le commentaire des premiers versets du Qour’aane cités, on va voir dans les lignes suivantes un certain nombre de Hadiths qui mentionnent les vertus qu’il y a rester au service de ses parents et à se montrer obéissance envers eux.

respectlogo.jpg 

Aboud Dardâ (radhia allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit (en ce sens): “Le père est la porte intermédiaire du paradis. Maintenant tu as le choix: soit tu la protège ou soit tu la détruit.”

(Mousnad Ahmad, Tirmidhi, Ibné Mâdja, Moustadrak Hâkim).

Abdoullah Ibné Oumar (radhia allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit (en ce sens): “Le contentement d’Allah se trouve dans le contentement du père, et le mécontentement d’Allah est lié au mécontentement du père.” (Tirmidhi, Moustadrak Hâkim).

Ibné Abbas (radhia allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit (en ce sens): “L’enfant obéissant qui porte un regard de compassion sur ses parents obtiendra en échange de chaque regard porté la récompense d’un pèlerinage (Hadj) accepté.” Les gens demandèrent: “Et s’il regarde ainsi ses parents cent fois par jour ?” Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) répondit: “Oui, même s’il le fait en cent fois (il obtiendra cette récompense pour chaque regard.) Allah est Très Grand (c’est à dire que Son Trésor est illimité, et une telle récompense ne le diminuera en rien).”

 grimas1.jpg kaartspelgrimas.jpg

(Bayhaqui)

Abou Bakra (radhia allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit (en ce sens): “Allah retarde le châtiment de tout péché pour celui qu’Il veut jusqu’au Jour Dernier, excepté celui de la désobéissance envers les parents. Le châtiment de péché est en effet infligé dans ce monde aussi , avant la vie future.”

Il est à noter cependant que l’obéissance aux parents n’est due qu’en ce qui concerne les actes permis et licites. En effet, il y a unanimité des juristes sur le fait que si les parents ordonnent à l’enfant de faire quelque chose qui est interdite en Islam, il n’est pas permis de les obéir, et ce, en vertu de célèbre Hadith qui dit: “Pas d’obéissance envers une créature dans la désobéissance au Créateur.”

image81.gif j0408927.jpg

Cheikh Achraf Ali Thanwi r.a. écrit, qu’il existe au total trois cas où il n’est pas nécessaire à l’enfant d’obéir aux parents.

1° Lorsque ceux-ci ordonnent à l’enfant de faire quelque chose qui est interdit en Islam.
2° Lorsqu’ils l’interdisent de pratiquer une obligation de l’Islam.
3° Lorsqu’ils l’empêchent de faire une chose qui est permise ou recommandée, et que l’enfant risque d’être confronté à de grandes difficultés s’il ne fait pas cette chose. Par exemple: une personne est pauvre, elle n’a aucune source de revenus et elle n’arrive pas à trouver un emploi dans la ville où elle habite; elle se voit donc contrainte à quitter sa ville pour trouver du travail ailleurs, afin d’améliorer ses conditions de vie. Si dans une telle situation ses parents l’empêchent de partir, il ne lui sera pas nécessaire de les obéir.

(Référence: “Ta’dîl Houqouq oul Wâlidayn”).

Cela ne signifie pas pour autant qu’on a le droit, dans ces cas de leur manquer de respect. Ne pas être obligé de les obéir est une chose, et leur manquer de respect en est une autre. Si la première est autorisée dans certains cas exceptionnels, la seconde ne l’est pas.

Il faut aussi savoir que le respect aux parents n’est pas dû seulement s’ils sont musulmans. Asmâ (radhia allâhou anha) demanda une fois au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) si elle avait le droit de bien agir envers sa mère qui était polythéiste et qui venait la visiter. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui dit: “Entretiens de bonnes relations avec ta mère.” (Boukhâri). De même, le Qour’aane, faisant allusion au comportement que doit avoir l’enfant envers ses parents non-musulmans, dit:

“Et si tous deux (ton père et ta mère) te forcent a M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. ” (Sourate 31 / Verset 15)

respectlogo.jpg klut.bmp

L’Islam enseigne aussi que l’on doit bien se comporter et d’entretenir de bonnes relations envers les proches et les amis des parents, plus particulièrement après que les parents aient quitté ce monde. Abdoulla Ibne Oumar (radhia allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit: “Une très bonne conduite envers son père consiste à bien se comporter envers ses amis après sa mort.” (Boukhâri).

Abou Ousayd Badri (radhia allâhou anhou) rapporte qu’une fois, alors qu’il était assis en compagnie du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) , un Ansâri (médinois) vint et demanda au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam): “Ô Envoyé d’Allah ! Après le départ de mes parents de ce monde, leur reste-t-il encore des droits sur moi (dont je dois m’en acquitter) ?” Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit en ce sens:

 ” Oui ! Tu dois prier pour eux et demander le pardon en leur faveur, tu dois mener à terme les engagements qu’ils avaient contractés, tu dois (aussi) respecter leurs amis, tu dois bien entretenir les relations familiales avec les proches de tes parents (…) Ce sont là les droits des parents qui reposent sur toi après leur départ (de ce monde).”

Pour revenir maintenant au verset cité au début (“et ton Seigneur a décrété : “n’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : “Fi ! ” et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses, et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité; et dis : “Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit”. ),

 il est à noter que dans ce passage, Allah insiste particulièrement sur la bonté envers les parents lorsque ceux-ci ont atteint la vieillesse. Cela ne signifie pas que l’on n’a pas à faire preuve de bonté envers eux à un autre moment de leur existence. A vrai dire, le style habituel du Qour’aane consiste à mettre plus d’emphase et à aborder sous des angles différents les aspects qui posent le plus de difficultés dans l’application d’un devoir, et ce, dans le but de former

 progressivement l’état d’esprit des gens qui ont à le pratiquer. On remarque ainsi que la vieillesse des parents est justement une période qui pose souvent problème aux enfants, et ce principalement pour deux raisons: D’un côté, à ce stade, les parents ont besoin de beaucoup de soins et d’attentions, et d’un autre côté, leur caractère devient tel, que souvent, ils formulent des demandes (très difficile à satisfaire), ils émettent des critiques ou ont des réactions que les enfants arrivent difficilement à supporter.

 C’est pour cette raison que le Qour’aane a particulièrement insisté sur le devoir de bonté envers les parents durant la vieillesse. Qui de plus est, dans ce genre de situation, alors que les parents ont particulièrement besoin du soutien de leurs enfants, le plus petit signe d’irritation ou d’inattention de la part de ces derniers devient extrêmement pénible à supporter pour eux.

grimas1.jpg 

 Pour aider l’homme dans ce devoir, le Qour’aane lui a donc rappelé sa propre enfance, période durant laquelle il avait plus besoin de ses parents qu’eux ont besoin de lui aujourd’hui. Pourtant, à ce moment, ses parents n’ont pas hésité à sacrifier leur repos et leurs désirs personnels pour son bien être, et ils ont accueilli les bêtises qu’il faisait ainsi que ses sautes d’humeur avec amour , affection et tendresse.

 La moindre des choses serait donc de leur rendre la pareille à son tour, maintenant qu’ils sont dans le besoin. C’est justement vers cela que le Qour’aane fait allusion en enseignant cette invocation: “Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit”.

Enfin, la formule suivante qui est employée “ et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité” a pour objet de bien montrer que l’humilité envers les parents doit être motivé uniquement par de la miséricorde et de la sincérité, et ne doit pas être fait par ostentation, afin de bien se faire passer aux yeux des gens.

gfhjty.bmp 

Wa Allâhou A’lam !

Dieu est Plus Savant !

http://maiyou2.unblog.fr/le-cerveau-des-ados-decrypte/ 

A TOUS LES «PARENTS MÉCHANTS» ! Un jour, quand mes enfants seront assez vieux,
 pour comprendre la logique qui motive un parent,
 je vais leur dire, comme mes parents méchants m’ont dit:
Je t’ai aimé assez pour te demander où tu allais,
avec qui, et quand tu serais de retour à la maison…
>
> >
> > Je t’ai aimé assez pour me tenir plantée là
> > dans le cadre de porte pendant deux heures
> > tandis que tu nettoyais ta chambre,
> > une affaire de 15 minutes en principe !
> >
> > Je t’ai aimé assez pour te laisser voir la colère,
> > la déception et les larmes dans mes yeux.
> > Les enfants doivent apprendre
> > que leurs parents ne sont pas parfaits.
> >
> > Je t’ai aimé assez pour te laisser assumer
> > la responsabilité de tes actions
> > même lorsque les pénalités étaient si dures
> > qu’elles ont presque brisé mon coeur.
> >
> > Mais surtout, je t’ai aimé assez pour dire NON
> > même quand je savais que tu me détesterais pour ça.
> > Telles étaient les batailles les plus difficiles de toutes.
> >
> > Je suis heureux de les avoir gagnées,
> > parce qu’à la fin, tu y as gagné aussi.
>
> > Et un jour, quand tes enfants seront assez vieux
> > pour comprendre la logique
> > qui motive des parents «méchants»,
> > tu leur diras :
> >
> > Vos parents étaient ils méchants?
> >
> > Les miens l’étaient.
> >
> > J’ai eu les parents les plus méchants du monde entier !
> >
> > Pendant que d’autres enfants mangeaient des sucreries pour les repas,
> > j’ai dû manger des céréales, des oeufs, du pain et des légumes
> > Quand d’autres ont eu du Coca et des hamburgers pour le dîner,
> > j’ai dû manger de la viande, du fromage,
> > des crudités et des fruits…
> > Sans oublier toutes ces crêpes et gâteaux
> > que ma maman nous a faits…
> >
> > Et vous pouvez deviner que ma mère m’a fait des dîners
> > qui étaient différents de celui des autres enfants.
> >
> > Mes parents ont insisté pour savoir où j’étais en tout temps.
> >
> > On aurait pu croire que j’étais enfermée dans une prison.
> >
> > Ils devaient savoir qui mes amis étaient et ce que je faisais avec eux.
> >
> > Ils insistaient si je disais que je serais parti pour une heure,
> > pour que ce soit seulement une heure ou moins..
> >
> > J’avais honte de l’admettre, mais mes parents ont enfreint la loi sur la

> > protection des enfants concernant le travail en me faisant travailler.
> >
> >
> > J’ai dû faire le jardin, la vaisselle, mon lit (quelle horreur!),
> > apprendre à faire la cuisine, passer l’aspirateur,
> > faire mon lavage, vider les poubelles
> > et toutes sortes d’autres travaux cruels.
> >
> > Je pense qu’ils se réveillaient la nuit pour imaginer
> > de nouvelles tâches à me faire faire…
> >
> > Ils ont toujours insisté pour que je dise la vérité,
> > juste la vérité et rien que la vérité.
> > Au moment où je suis devenu adolescent,
> > ils pouvaient lire dans mon esprit
> > et avaient des yeux tout autour de la tête.
> >
> > Puis, la vie est devenue vraiment dure !
> >
> > Mes parents ne laissaient pas mes amis juste klaxonner
> > quand ils venaient me chercher.
> > Ils devaient venir à la porte pour qu’ils puissent les rencontrer.
> >
> > > >
> > À cause de mes parents,
> > j’ai manqué beaucoup de choses
> > que d’autres enfants ont expérimentées.
> >
> > Je n’ai jamais été prise pour vol à l’étalage, vandalisme,
> > alcoolisme, ni même arrêté pour tout autre crime.
> >
> > C’était «tout de leur faute».

> >
> > Maintenant que j’ai quitté la maison,
> > je suis instruit et un adulte honnête.
> >
> > Je fais de mon mieux
> > pour être un parent méchant
> > comme mes parents l’étaient.
> >
> > Je pense que c’est ce qui ne va pas avec le monde aujourd’hui. Il n’y a pas assez de parents méchants!

> > > >
> > Merci donc à toutes les parents
> > qui ont été assez méchants dans notre jeunesse
> > pour nous apprendre à être de méchantes bonnes personnes.
> >
 

Maiyou
>


Laisser un commentaire

UN PEU DE TOUT |
la jolie bulle de zaza |
LE BLOG DE GAETAN ....SUITE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous deux et Notre mariage ...
| Titouan
| @mis (es) de l'ITA de ...